L’esprit du concept proposé

Projeter de mettre en place des actions de communication pertinentes et efficaces, suivant la méthodologie proposée dans cette thèse, suppose avant toute chose de s’ouvrir à l’esprit du concept, dont les principes sont les suivants :

  • Comprendre l’information et le dialogue sur les risques industriels comme faisant partie d’un tout dans la vie de l’ICPE Seveso SH et de son territoire,
  • Répondre aux attentes et aux besoins spécifiques de chaque ICPE Seveso SH et de son territoire,
  • Adapter les démarches aux moyens disponibles, notamment la motivation des ICPE Seveso SH et celle des parties prenantes,
  • Parler le langage des interlocuteurs et répondre à leurs vraies attentes et besoins : ne pas se baser sur des a priori et schémas de pensée d’experts en risques industriels,
  • Utiliser des outils de dialogue et d’informations variés et adaptés, pour toucher différents types de parties prenantes,
  • Mettre en place des démarches d’information et de dialogue récurrentes ou en continu, pour travailler sur la durée,
  • Décloisonner en s’appuyant sur les compétences internes des ICPE Seveso SH, celles de parties prenantes, ou celles d’experts externes,
  • S’appuyer sur des études scientifiques, utiliser les outils et des méthodes existants qui ont fait leurs preuves,
  • Éventuellement se baser sur un diagnostic sociologique pour mettre en place des actions réellement adaptées au contexte local,
  •  Fonctionner dans une logique d’amélioration continue, via des évaluations et des ajustements.

Pour qu’une ICPE Seveso Seuil Haut mette en place des dispositifs de communication pertinents et efficaces sur les risques industriels, elle doit donc impérativement faire preuve d’ouverture d’esprit, reconnaitre la différence de point de vue et la compétence de ses parties prenantes, et également accepter un appui extérieur dans les champs de compétences qu’elle ne maitrise pas.
Elle doit y consacrer du temps et des moyens, sans pouvoir précisément estimer les gains à venir.